jeudi 8 octobre 2009

Shame

Tiens, vous savez pas quoi ? L'expérimentation décoiffe dans l'Education Nationale. On travaille les sources de motivation. Dans un lycée professionnel de Bobigny, si les élèves sont assidus, ils se constituent une cagnotte pour passer le permis de conduire ou pour partir en voyage. Dans un autre à Marseille, s'ils viennent régulièrement en cours, ils auront des billets pour les match de l'OM. On n'arrête pas le progrès ni l'innovation pédagogique! A quand des shows d'enseignants en tenue légère, des match de catch, des cours façon jeux télévisés où on peut gagner des millions en répondant à des QCM pour animaux décérébrés ? On ne sait jamais, ça pourrait attirer l'attention du public...et puis comme cela, entre les medias et la nouvelle école, il ne sera pas trop dépaysé le public. Biberonné au zapping, au spectacle, à l'absence de sens, bien drivé pour consommer sans prise de tête. Quand même! Si un élève arrive à supporter un enseignant qui lui parle toute la journée de choses complètement dépassées qui n'ont aucun rapport avec sa productivité future, ou sa capacité à s'insérer dans une entreprise, il est justifié qu'il soit rétribué pour cet effort, non? La preuve, c'est qu'actuellement, l'absentéisme atteint des taux records, on n'arrive plus à contraindre les élèves à s'ennuyer sur un banc. Rien à voir avec l'orientation tout cela, rien à voir avec les choix, la sélection, les voies de garage où l'on "oriente" des mômes bien malgré eux. Rien à voir avec l'absence de mobilité dans les milieux les plus fragiles socialement. Rien à voir avec les ghettos, la même soupe pour tout le monde, l'échec, la dévalorisation, l'exclusion... Non, l'absentéisme a trouvé son remède : l'école était ennuyeuse, vraiment trop différente de la vie réelle, vous savez celle dans laquelle l'Homme est un loup pour l'Homme, où tous les coups sont permis, où l'on zappe à tout va d'une proposition commerciale à une autre. Eh bien désormais on reconnaît officiellement qu'il y a du mérite à faire l' effort de la fréquenter. Mieux, on le récompense en espèces sonnantes et trébuchantes.
Tiens, on pourrait proposer un nouveau slogan pour promouvoir cette expérimentation décoiffante : "L'école te paie, parce que tu le vaux bien !" Le nouveau vacher qui mène le mammouth devrait en toute logique y être sensible...

2 commentaires:

  1. T'as raison!!!
    Gueule encore plus fort, qu'on t'entende!
    PP

    RépondreSupprimer
  2. Très juste et bien intéressant votre texte, merci.

    RépondreSupprimer

votre mot à dire?